Pieds de princesse

Une édition limitée pour le kit Belleville !

Proposé en nude et or, des cuirs à la texture et à la douceur exceptionnelles, le trompe l’oeil est parfait : c’est comme si votre pied s’habillait d’un anneau d’or autour de l’orteil… Effet princesse des sables garanti ! La suite en image :

BEL-Or3

BEL-Or2

BEL-Or1

Pour fabriquer ces élégantes incontournables de la belle saison (mais si ça va venir 😉 ) rendez-vous sur l’e-shop !

Très belle journée !

Rebecca

Faites vos chaussures vous-même !

Après les vêtements et les chapeaux, faites vos chaussures !

Une idée folle ?

Au départ, un peu oui, il faut bien l’admettre. Entre l’idée lancée comme ça et la possibilité de transmettre ce savoir-faire, il y a eu un pas à franchir, et ce pas a duré 2 ans !

Bien sûr, si vous n’êtes à l’aise que perchée sur 12cm de talon, si vos maîtres-mots en matière de chaussure sont stylettos et semelles rouges, passez votre chemin. Mais si vous êtes sensible à l’artisanat, adepte du faire soi-même et curieuse de nouveaux défis, la suite peut vous intéresser…

Je vous propose aujourd’hui 2 kits pour faire vous-même vos chaussures… Les modèles que je vous propose allient qualité, confort, tendance et simplicité. Ces 2 kits sont les premiers, ils sont conçus comme un cours, et sont destinés aux débutants de la chaussure. Ces 2 premiers kits sont dédiés à la belle saison, parce que soyons réalistes, faire des chaussures ça s’apprend, et pour cela, mieux vaut commencer par le commencement (pour une paire de bottines rétro, il faudra attendre de maîtriser les techniques de bases, et c’est sur cette collection estivale que vous pourrez vous faire la main).

  • ALÉSIA, la spartiate incontournable de l’été, dans un cuir naturel tout doux, avec ses lacets en cuir naturels ou dorés au choix,
  • BELLEVILLE, la tong chic et cool, disponible en cuir camel ou noir,

alesia4belleville4alesia1belleville2alesia-dore

SONY DSC

SONY DSC

 

DANS LES KITS

Vous trouverez un cours et tout ce qu’il faut pour fabriquer une paire de chaussures de qualité. Les matériaux techniques, les cuirs, et le cours, c’est un livret explicatif en PDF d’une quarantaine de page (qui comprend aussi les patrons du 36 au 41). Dès votre achat, hop, le PDF arrive sur votre boite mail. Vous le lisez pour vous faire une idée générale, vous regroupez vos outils (voir le paragraphe suivant), et vous guettez le facteur (le reste du kit arrive dans votre boite aux lettres quelques jours après). Là, vous êtes prête : il ne vous reste plus qu’à suivre les étapes expliquées de façon très précise, et laaargement illustrées (une quarantaine de photos par PDF). Vous commencez à l’étape 1, je vous guide pas-à-pas jusqu’à la dernière étape et vous avez vos chaussures. J’ai tellement glissé d’astuces, de conseils, de précisions sur les gestes à accomplir, que vous aurez presque l’impression d’entendre ma voix vous murmurer à l’oreille ce qu’il faut faire… En bref, je vous accompagne tout au long de la réalisation de vos chaussures. C’est un peu comme si je vous donnais la main, mais en mieux (si je vous donnais la main, avouez, ça vous gênerait pour travailler…). Un mot encore sur ces PDF bien pratiques (puisque vous les recevez chez vous sans attendre), et éco-responsable (vous n’imprimez que le nécessaire). Il est le fruit de mon travail, soit, je vous le rappelle 2 ans de recherche. A votre tour, soyez responsables, ne le transférez pas, ce serait du vol de mon travail.

 

L’ÉQUIPEMENT

Ma méthode est révolutionnaire. Vous allez pouvoir fabriquer des chaussures chez vous, et sans avoir besoin d’installer un atelier de cordonnerie ! Nous travaillerons sans aucune machine, et nous n’aurons pas besoin non plus des formes en bois (aujourd’hui en plastique) traditionnellement utilisées pour la fabrication des chaussures. En gros, il vous faudra une bonne paire de cisailles et un tube de colle. Le reste des outils est constitué de choses très simples que vous trouverez sûrement chez vous (un stylo-feutre, un marteau, un cutter…). La liste des outils qui composent votre atelier varie selon les modèles. Ces outils sont un bon investissement car ils seront bien sûr (sauf la colle et autres fongibles) réutilisables pour faire autant de paires que vous voulez. Et pour que vous n’ayez pas de mauvaises surprises, cette liste est disponible gratuitement dans la boutique pour chaque modèle, avec en plus, des précisions et conseils pour vous procurer des outils adaptés et bon marché, et une shopping-list bien pratique ! Mais vous verrez, cet équipement reste minimaliste, il tient dans… le couvercle d’une boite à chaussure !

thumb_DSC05286_1024

COMMENT COMMENCER ?

Par le commencement ! Je l’ai déjà dit plus haut, je vous conseille fortement de commencer par les modèles accessibles aux débutants (même lorsque d’autres modèles seront disponibles). C’est le meilleur moyen de vous assurer une solide base de connaissances. Et surtout, de vous donner tous les moyens de réussir vos chaussures. Vous seriez déçu si vous gâchiez les précieux matériaux de votre kit, non ? En détails, Alésia et Belleville sont les modèles parfaits pour découvrir la construction d’une chaussure. Notez que Belleville nécessite une liste d’outils très réduite. Pour Alésia, il faudra ajouter un peu de mercerie (des oeillets). Dès le mois de juin, Odéon la jolie ballerine ouverte, vous permettra de réaliser vos premières chaussures cousues (au niveau du matériel, il faudra ajouter du fil et des aiguilles par exemple, mais la poix est fournie – et pas de panique, vous saurez tout sur la poix en faisant une paire d’Odéon, tout est expliqué dans le cours-PDF, promis !).

 

ET APRÈS ?

odeon-noir1 odeon-camel2 odeon-camel1

Je vous proposerai rapidement des modèles de chaussures fermées. Odéon (photos ci-dessus), que vous avez pu voir sur mon compte instagram, la ballerine ouverte, vous sera proposée dès le mois de juin. Et si vous avez fait une paire de sandales débutants avant, vous ne rencontrerez aucune difficulté pour réaliser vos Odéon (l’apprentissage est progressif). Puis des sneakers et autres derbies sont prévues pour septembre.

Par la suite (mais bientôt quand même, hein !), en plus des kits qui me semblent la meilleure solution pour faire votre première paire et découvrir le travail de la chaussure, je souhaite vous offrir la possibilité d’acheter séparément les cuirs, les matériaux techniques et les livrets d’explications + patrons. Cela vous permettra :

  1. de ré-utiliser un patron plusieurs fois.
  2. de créer, imaginer des modèles uniques dans VOS coloris.
  3. de vous faire des chaussures de qualité à moindre prix (en achetant les matériaux séparés).

Je vous invite à vous inscrire à la newsletter ou me suivre sur instagram (ou je suis présente quasi quotidiennement) pour être sûr de ne rien rater, ni les articles custo, ni le lancement des nouveaux modèles, ni les modèles collector en édition limitée (voui, il y en aura, j’ai dans mon stock quelques cuirs exceptionnels…)

C’est encore un peu inédit, mais dites-moi, faire vos chaussures, ça vous botte ? 😉

Rendez-vous lundi 2 mai sur le site (où l’onglet « kits chaussures » apparaitra lundi) pour l’ouverture de la boutique en ligne. A cette occasion, je vous réserve une surprise !!!

Je vous souhaite une très belle journée !

Rebecca

 

Je fais mes chapeaux

Bonjour !

J’espère que l’année a bien commencé pour vous !

Il est temps que je vous présente enfin, celui sur lequel j’ai laissé plané tant de mystère en 2015, qui m’a permis de terminer chaque article par un suspens à couper le souffle… mon livre ! Alors oui, c’est bien un livre sur les chapeaux. Il s’appelle tout simplement « Je fais mes chapeaux », puisque vous le savez, je fais mes chapeaux, comme je fais mes vêtements, et je fais mes chaussures (mais ne nous égarons pas, ce sera l’objet d’un prochain article…). Il est publié aux éditions Eyrolles.

Un livre donc…

30

Ou plutôt un guide, qui vous accompagne pas à pas pour faire vous même vos chapeaux.

Vous apprendrez comment faire des chapeaux en tissu, en feutre, en paille, et même des fantaisies en cuir.

Tous mes modèles sont là, du headband-qui-tient-sur-la-tête au béret qui vous sublime, en passant par la cloche années folles, la casquette de marin, la chapka, le canotier et autres capelines…

Toutes mes astuces aussi, et notamment pour improviser un atelier de modiste sans se ruiner, 100% système D. Mes bonnes adresses aussi, pour dénicher des fournitures uniques.

Vous le trouverez dès le 18 février en vente dans toutes les bonnes librairies, ou même à mon atelier (et si vous souhaitez un exemplaire dédicacé, c’est possible), mais voici, en avant-première, une sélection de photos inédites :

DSC02069_1024DSC01674_1024DSC00881_1024DSC01619_1024DSC01318_1024DSC01704_1024DSC00982_1024DSC01196_1024DSC00706_1024DSC00928_1024DSC01186_1024DSC00727_1024DSC01129_1024DSC03213_1024

ET CAETERA ! Lequel préférez-vous ?

Je vous souhaite une très belle journée !

Rebecca

C’est Noël…

A l’approche de Noël, l’humanité se divise en 2 catégories.

Ceux qui ont tout prévu dès le 15 novembre (qui a dit avant ???), quoi pour qui, comment, combien… Ceux-là sont en général détendus, ils aiment Noël et son esprit de fête, les décorations de table, l’odeur du sapin, les vitrines animées, les pères Noël par milliers qui escaladent les façades, les marrons glacés, le blanc et l’or, le rouge et le vert…

Et puis il y a ceux qui détestent exactement la même chose (le rouge et l’or, le blanc et le vert, l’esprit du sapin, l’odeur du Père Noël…). Ils ignorent tout ce joyeux chahut et se rendent à peine compte qu’il neige (OK, il ne neige pas, c’était une image). Pour eux, bûche rime avec embuches. Ils ont les boules, pas le sapin. On les reconnait le 24 décembre à 19 heures tapantes : Noël leur tombe dessus. Ils errent dans les rayons des supermarchés à la recherche de n’importe quoi pour n’importe qui. Une boite de foie gras pour la belle-soeur vegan, une petite radio pour le vieux tonton (qui est sourd…) et pour les moins de 12 ans, un whisky 12 ans d’âge fera très bien l’affaire.

A l’approche de Noël, je pense bien à vous. Quel que soit votre clan, joie ou corvée, je vous souhaite une très belle fin d’année ! Et je ne peux pas m’empêcher d’ajouter une expression qui figure dans le top 5 des expressions ringardes, mais que j’adore !

A l’année prochaine !!!

Et la dernière question 2015, (importance +++) : pour le réveillon, je choisis laquelle de ces 2 paires de chaussures que j’ai fait main, les ballerines camel ? ou les derbies léopard doré ? (là tout de suite, je vous laisse à vos préparatifs, je vous les montrerai en détail l’année prochaine…)

SONY DSC

SONY DSC

A bientôt !

Rebecca

Coaching couture 2/10 : outils couleurs.

Nous sommes déjà en octobre, et je ne vous ai toujours pas donné de nouvelles du coaching couture. Pas non plus tellement d’autres nouvelles, mais je dois avouer que je suis bien occupée en ce moment. Je m’active dans les coulisses de projets pour 2016. Je suppose que je pourrai reprendre un rythme d’écriture pour le blog plus soutenu à ce moment-là…

Donc causons coaching  ! 2 séances du samedi à l’Atelier ont déjà eu lieu. Toutes les participantes ont défini leurs projets et leurs objectifs personnels, et nous avons listé les besoins en terme d’apport techniques (ou piqûres de rappel pour certaines !). La première séance a un peu ressemblé à un « dessinons la mode » grandeur nature, et version réaliste, avec de vrais formes de femmes et plusieurs silhouettes au choix. A la 2eme séance, j’ai fait un cours sur le montage d’un vêtement en jersey, avec toutes ses spécificités. Et à chaque séance, chacune repart avec ses objectifs du mois.

Nous ne referons pas ceci ici (prononcez 10 fois sans bégayer), mon propos n’est pas de répéter ce que j’explique à l’Atelier, mais plutôt de proposer une version web-couture (hey !!! vous avez vu cette expression ? entre nous, elle ne me fait pas passer hop direct dans la tranche d’âge 20-24 ? franchement ?).

Revenons sur le choix des couleurs des tissus.

Je trouve très agréable de me coudre à chaque saison une mini-collection personnelle. Toutes les pièces s’assortissent entre elles, ce qui permet à la fois de faire des variations, et d’être efficace pour faire une valise vite-fait. Quand je dis mini-collection, je limite le nombre de pièces (je consomme plutôt responsable), et je réfléchis à ma production en fonction de ce que j’ai déjà. Voici ma mini-collec de l’été dernier (et si je trouve un peu de temps, et si vous le voulez, je prendrai des photos des fringues portées).

SONY DSC

Imaginons que cette année vous ayez envie de jaune moutarde (qui a dit « trop 2011 » ?), de vert d’eau (j’ai entendu « carrément 80′ »), ou si vous êtes dans la tendance, de bordeau marsala (vous me preniez pour qui ?). La question maintenant c’est  :

AVEC QUOI JE PORTE ÇA ???

REPONSE :

Le site design seeds est génial. Vous choisissez votre couleur de base, et il vous propose plusieurs palettes. C’est très facile de choisir sa couleur de départ, l’outil de sélection est hyper intuitif, et surtout, vous pouvez choisir votre couleur très très très précisément.

Vous trouverez aussi des palettes toutes faites sur le site pltts (prononcez 10 fois sans zozoter).

Voilà, je vous souhaite une journée aussi colorée qu’inspirée !

Rebecca